L’évolution croissante de la technologie automobile a permis l’invention de plusieurs outils numériques dont la dashcam. Plébiscitée par de nombreux automobilistes pour la sécurité et pour ses fonctionnalités diverses, elle suscite encore des interrogations. Que faut-il savoir sur la dashcam ?

La dashcam : Qu’est-ce que c’est ? 

Vocable issu du terme Dashboard Camera, une dashcam est un dispositif conçu pour effectuer des enregistrements vidéo dans un véhicule du point de vue du conducteur. Cette caméra embarquée est généralement placée sur le tableau de bord. 

Vous pourrez avoir plus d’informations sur cet équipement numérique en visitant le site internet  https://ma-dashcam-voiture.com/. Destinées à filmer la route, elle dispose de capteurs de pointe qui enregistrent des vidéos de haute qualité (en haute définition ou 4K). 

Cela fournit des images nettes et détaillées. Totalement automatique, l’appareil s’allume au démarrage du véhicule et enregistre continuellement les événements sur la route pendant votre conduite jusqu’à l’arrêt. 

Quelles utilisations pour une dashcam ?

La dashcam fournit plusieurs informations qui peuvent servir comme preuve dans le cas d’accidents ou actes de vandalisme. Elle est aussi dissuasive contre le brigandage et toute tentative de vol. Encore appelée Boîte Noire, elle est très utile pour l’assurance ou pour fournir des preuves à la police. Son adoption vous permettra de baisser votre prime d’assurance d’environ 10 à 15 %. Son utilisation permet en cas d’accident de : 

  • analyser circonstances et causes ;
  • d’identifier la responsabilité de chaque partie ;
  • résoudre un litige ou désaccord entre conducteurs sur les circonstances de l’accident.

En cas de délit de fuite, l’assureur pourra déterminer la responsabilité de son assuré et évaluer à juste titre son indemnisation. Cet appareil aide aussi les automobilistes à se disculper face aux situations de verbalisations injustifiées. 

Quels avantages à l’utilisation d’une dashcam ? 

Avoir une dashcam à bord de son véhicule permet d’identifier le responsable d’un accident, protéger vos droits et faciliter les procédures auprès de votre assureur. Cette caméra embarquée oblige aussi les conducteurs à une plus grande prudence, réduisant ainsi les risques d’accident de la route. En outre, votre automobile est aussi surveillée même pendant votre absence avec ce dispositif. La dashcam représente donc un moyen efficace de protection contre une large palette de sinistres. 

Meilleures pratiques d’utilisation des dashcams

Afin de profiter effectivement de votre équipement numérique, il faut réaliser une installation optimale. Il est indispensable que la dashcam soit placée hors de votre champ de vision et dans une position pour filmer convenablement la route ou les évènements autour du véhicule. 

Après le choix du lieu d’installation, nettoyez proprement l’endroit. Ensuite, vous pourrez utiliser un adhésif ou une ventouse pour poser le dispositif. Pour mettre en marche votre dashcam, vous pouvez le brancher à la boîte à fusibles, sur l’allume-cigare, ou allumer directement les modèles autonomes. 

Il faut aussi faire attention à l’espace de stockage de votre équipement et privilégier les cartes SD ultra-endurantes de grande capacité conçue pour cet usage. Une vitesse de lecture adéquate d’environ 10 Mo/s permet d’avoir des vidéos de bonne qualité. 

Dashcam : Législation et réglementations  

Dans des pays comme le Luxembourg et l’Autriche, la caméra embarquée est interdite et l’utilisation des images enregistrées est pénalement répréhensible. Mais, en Asie et en Russie, la dashcam est imposée par les maisons d’assurance pour une importante réduction de la sinistralité automobile. Son utilisation à titre personnel en France est permise sous condition d’obtention d’une autorisation de la Préfecture. Mais son installation est soumise aux restrictions en matière de vidéoprotection et au respect de la RGPD.