La mise en place de systèmes de vidéosurveillance dans l’espace public s’avère être une stratégie efficace contre la croissance de l’insécurité. De nombreuses municipalités optent pour ces technologies renforcer le sentiment de sécurité en prévenant agressions, vols et infractions diverses. En outre, cela permet d’identifier les violations du code de la route. Ces dispositifs permettent la verbalisation à distance en cas de comportements contraires aux règles de circulation. Il faut souligner que leur utilisation est encadrée par des règles strictes visant à garantir le respect de la vie privée des individus filmés. Découvrez de plus près le phénomène de la vidéo-verbalisation et ses nombreux atouts !

La vidéo verbalisation, c’est quoi exactement ?

La vidéo verbalisation représente une forme de surveillance routière utilisant des caméras pour identifier les infractions en temps réel. Ces dispositifs enregistrent les images et les transmettent au poste de sécurité, où un agent assermenté peut constater les violations commises par les usagers de la route. La collecte de données personnelles comprend :

  • La marque du véhicule
  • La plaque d’immatriculation (inhérente à ce processus)

L’agent génère ensuite un procès-verbal électronique, transmis directement au domicile du contrevenant.

Découvrez quelques conseils essentiels à suivre pour éviter les contraventions liées à la vidéo-verbalisation. Effectuez un arrêt complet à tous les STOP et feux rouges. N’oubliez pas de respecter scrupuleusement les limitations de vitesse.

Portez toujours un casque lorsque vous conduisez un deux-roues (vélos et trottinettes inclus !). Soyez vigilant face aux dépassements dangereux. De plus, accordez une attention particulière aux distances de sécurité, souvent négligées.

Évitez de circuler dans les voies réservées aux véhicules spéciaux et surtout, n’empruntez pas la bande d’arrêt d’urgence ! Concentrez-vous sur la route et laissez votre téléphone. Par ailleurs, considérez la ceinture de sécurité comme une nécessité, non pas comme un accessoire.

Découvrez d’autres sujets similaires sur https://bmw-z1.fr/ !

Les impératifs de la loi concernant ce phénomène

Si l’introduction de ce dispositif peut susciter des inquiétudes, son intégration devient incontournable. La vidéosurveillance ou vidéo-verbalisation est encadrée par des règles strictes dans des espaces privés ou sur la voie publique. Avant d’implanter un tel système, la commune doit soumettre une demande à la préfecture. Cette dernière peut donner son accord ou la refuser. Il est à noter que cette approbation doit être renouvelée tous les 5 ans.

De plus, le choix d’un partenaire de sécurité fiable et spécialisé dans le domaine est impératif avec la préfecture exigeant un dossier technique complet à cet effet. Les images captées par les caméras de surveillance ne sont pas accessibles au grand public afin de respecter le droit à la vie privée des citoyens. Seules des personnes assermentées et désignées par la commune ont accès à ces images. En fait, elles doivent suivre une formation spécifique sur leur interprétation et les procédures de verbalisation électronique. Par ailleurs, la durée de conservation des images est limitée à un mois.