Au cours des dernières années, les dispositifs de mobilité électrique sont devenus de plus en plus populaires. Conçus pour offrir un mode de transport alternatif, les vélos électriques (également connus sous le nom de VAE), les scooters et les véhicules électriques sont pratiques, respectueux de l’environnement et offrent de nombreux avantages pour les déplacements quotidiens en ville.

Pourquoi utiliser un vélo ou un scooter électrique ?

Avec les embouteillages dans les grandes villes, le coût des abonnements aux transports publics et le réchauffement climatique, la mobilité électrique s’impose comme un moyen de transport écologique, fiable et efficace. Pas d’émissions de carbone, moins de bruit urbain et des économies de carburant. Cependant, si vous visitez EletriGO, vous découvrirez bien d’autres choses sur la mobilité électrique. Les vélos électriques, comme les scooters électriques, ne produisent aucune pollution et fonctionnent avec des batteries qu’il suffit de recharger sur une prise de courant.

Quels sont les avantages de la voiture électrique ?

Choisir une voiture électrique n’est pas une mince affaire. Avant de vous engager, vous devez vous assurer que vous faites le bon choix. Pour vous aider, nous avons listé tous les avantages des voitures électriques par rapport aux modèles thermiques !

Conduite silencieuse et confortable

La voiture électrique est pratiquement silencieuse au démarrage et à la conduite. L’absence de moteur à combustion interne élimine le bruit associé et le démarrage est un jeu d’enfant, sans embrayage et surtout sans vibration. Et comme il n’y a pas de boîte de vitesses, il n’est pas nécessaire d’être attentif au régime du moteur pour savoir quand passer à la vitesse supérieure. Ce silence est bien sûr synonyme d’une réduction significative du bruit, dont se plaignent souvent les riverains de routes à fort trafic.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Les véhicules électriques sont un élément essentiel de la transition écologique. En effet, les véhicules électriques sont avantageux en termes d’empreinte carbone : ils n’émettent pas de CO2 ni d’hydrocarbures lors de leurs déplacements et produisent très peu de particules (dans le cas des modèles électriques, celles-ci proviennent principalement des pneus et des freins). 

Cependant, si l’on considère leur impact réel et la préservation de la qualité de l’air, ils ne sont pas techniquement propres à 100 % : les usines continuent de produire des émissions de CO2 et de particules fines lors de la fabrication des véhicules et des batteries. Il en va de même pour les chaînes d’approvisionnement en matières premières et les nouveaux programmes de recyclage qui se concentrent sur la récupération et la réutilisation des pièces des véhicules électriques en fin de vie. Les batteries difficiles à recycler sont parfois transformées en dispositifs de stockage « stationnaires ».

Pas de restrictions de circulation

Les véhicules électriques émettant très peu de polluants chimiques, ils ne sont pas soumis aux restrictions de circulation imposées en période de forte pollution. Contrairement aux véhicules à moteur thermique les plus polluants, tous les véhicules électriques peuvent circuler librement dans les nouvelles Zones à Faibles Émissions (ZFE) de Lyon, de l’agglomération parisienne et de Bordeaux.