A quelle assurance santé souscrire après la retraite ?

Lorsqu’une personne part à la retraite, elle cesse de bénéficier de la couverture santé de l’entreprise. Il est alors nécessaire qu’elle choisisse entre garder la même complémentaire santé quand elle était encore salariée ou souscrire un contrat individuel. Découvrez les différentes conditions pour une mutuelle senior appropriée. 

Les conditions à respecter pour garder sa mutuelle santé entreprise

Selon la loi Evin, il est possible de conserver la complémentaire santé. Il faut tout simplement effectuer une portabilité. Toutefois, seul l’adhérent bénéficie de la mutuelle. Selon l’assureur, le conjoint et les enfants à charge peuvent ne pas se trouver dans la liste. Afin d’avoir la couverture médicale, le retraité doit payer en totalité le coût de la complémentaire santé. Découvrez les autres conditions pour mieux comprendre le fonctionnement de la cotisation mutuelle santé retraite. 

Cela peut vous intéresser : Quelle touche pour réinitialiser un ordinateur HP ?

Le coût du maintien de la mutuelle d’entreprise

Il est à noter que pour un salarié, l’employeur paie 50% de la cotisation. Une fois à la retraite, le senior s’acquittera du tout. Cela lui permettra d’avoir les mêmes garanties que lorsqu’il était salarié. Cet avantage n’a pas de condition de durée. 

Le tarif de la complémentaire santé d’entreprise des nouveaux retraités est progressif pendant 3 ans, suite à l’encadrement de tarif par la loi Evin. Ainsi, pour la première année, le senior aura le même tarif que les salariés actifs. A la deuxième année, cela connaitra une hausse ne dépassant pas les 25% de ce qui est à payer pour les salariés actifs. Et pour la troisième année, cela ne doit pas être supérieur à 50%. 

Avez-vous vu cela : Pourquoi suivre les actualités sur CarPlay ?

Les démarches à effectuer pour garder sa mutuelle d’entreprise à la retraite

Avant son départ, le futur retraité dispose de deux mois de réflexion. En effet, l’assureur lui envoie une proposition de maintien des garanties de sa complémentaire santé d’entreprise. Une fois retraité, il dispose encore de 6 mois pour trancher. S’il opte pour garder son affiliation à la mutuelle, il enverra une lettre recommandée à l’assureur pour l’en avertir. La portabilité aura ainsi, lieu. 

Les avantages de la portabilité

Il existe plusieurs avantages sur le fait de garder sa mutuelle d’entreprise à la retraite. D’abord, le retraité bénéficiera des garanties intéressantes de la complémentaire d’entreprise dans le cadre d’une négociation collective. Par la suite, il n’y a pas de délai de carence même si la prise en charge des dépenses santé n’est pas encore établie. Enfin, l’assurance est sans condition de durée, quel que soit l’âge du retraité. 

Cependant, il est fort possible de subir une hausse considérable de la cotisation. Il se peut également que les garanties proposées ne correspondent pas aux nouveaux besoins du retraité. Ainsi, on peut ne pas avoir des garanties santé sur-mesure comme le remboursement d’une prothèse auditive ou d’une cure thermale.