Comment se passe l’entretien d’une voiture hybride ?

Une voiture hybride est un véhicule de haute technologie qui utilise deux domaines différents (électricité et combustion). De plus, la gestion électronique de la manipulation combinée de ces deux énergies est complexe et nécessite un grand nombre de modules de commande et leurs capteurs et actionneurs. Ceci est directement lié à l’entretien des véhicules hybrides.

Les éléments à vérifier pour l’entretien de véhicules hybrides

Si la technologie de VH est à jour, les coûts de maintenance sont doublés.

A lire aussi : Comment choisir la taille de son utilitaire selon le volume à transporter ?

Celui du moteur thermique reste essentiel, auquel s’ajoute l’entretien de la batterie et de l’électronique. Les pièces électriques pour voitures hybrides et la batterie sont un composant très important pour ces véhicules. Par conséquent, il doit être de bonne qualité et soigné.

Ainsi, le changement s’effectue maintenant rarement avant huit ans, même si les anciennes générations ne durent que trois ans.

A voir aussi : Pourquoi faut-il mettre des pneus hiver ?

Comme pour une voiture classique, les composants thermiques nécessitent le même entretien avec les nuances suivantes :

  • La maintenance motrice est techniquement la même que la maintenance motrice thermique
  • Châssis : l’entretien est commun à toutes les voitures, qu’elles soient à moteur électrique ou thermique.
  • Sécurité active et passive : ces termes font référence à des systèmes assurant une protection en cas de choc
  • Nettoyage de vitres, motorisation
  • Paramètres de réglage du siège
  • Multimédia
  • Direction assistée
  • Climatiseur 

La voiture hybride ne garantit pas le chauffage de l’habitacle en cas de fonctionnement partiel du moteur thermique. Les solutions trouvées par les constructeurs sont d’ajouter une résistance chauffante alimentée par la batterie pour préchauffer le véhicule pendant la phase de charge, ou de rendre la pompe à chaleur (climatiseur réversible) plus efficace et moins énergivore. Ces technologies nécessitent donc des compétences spécifiques.

Sur https://www.guide-auto.com/ vous trouverez des astuces et actualités qui pourraient vous intéresser. 

Choisir le professionnel pour l’entretien d’une hybride

Du fait de la présence de hautes tensions (400-600 volts), une intervention automatique ou individuelle dans ce type de véhicule présente de grands risques. Seuls les professionnels certifiés sont éligibles à cette conversation, quel que soit le niveau d’intervention :

  • Concessionnaires automobiles pour chaque marque : Ils disposent d’informations spécifiques sur l’appareil et le fabricant pour intervenir.
  • Ateliers spécialisés : Il est parfois certifié par le fabricant et est souvent représentatif des grandes marques des fabricants d’appareils.
  • Atelier multimarque : Il doit disposer d’un personnel autorisé par les règles, mais doit surtout avoir la capacité d’intervenir

Atelier multimarque : Il doit disposer d’un personnel habilité par la réglementation, mais doit surtout avoir la capacité d’intervenir

Règles spécifiques pour la maintenance d’une hybride 

Toute personne travaillant sur des véhicules hybrides doit avoir un agrément gradué (norme UTE) selon le degré d’intervention.

  • Consignation du véhicule (travaux de mise hors tension) : indice BCL ;
  • Intervention non électrique sur le véhicule : indice BOL ;
  • Travaux électriques sur véhicule hors tension : indice B1L/B2L ;
  • Travaux électriques sur véhicule sous tension : indice B1TL/B2TL ;
  • Interventions spécifiques électriques concernant le dépannage-remorquage d’un VE : indice B1XL/B2XL.

Coût d’entretien d’une voiture hybride

Comme mentionné précédemment, les voitures hybrides sont généralement moins chères à entretenir que les voitures thermiques. Plus précisément, il faut compter :

  • 150-240 € pour les révisions intermédiaires.
  • 240 à 420 euros pour une révision complète d’un véhicule hybride essence.
  • 300-420 € pour une révision complète d’un véhicule hybride diesel.